29/05/2020

Trump va tenir aujourd’hui une conférence de presse “sur la Chine” !


EUR

On constate enfin les terribles chiffres pour le secteur de l’emploi français durant ce confinement. Le taux de chômage augmente ainsi de 22.6% sur le mois d’avril, avec 843 000 nouveaux demandeurs d’emplois. Le nombre de chômeurs atteint ainsi son plus haut niveau depuis 1996. Fort heureuseument, le déconfinement suit son chemin et Édouard Philippe s’exprimait hier quant à la deuxième phase de la période de transition.

173 milliards d’euros. C’est le chiffre hypothétique dont Rome devrait être bénéficiaire suite au plan de relance présenté par la Commission européenne … soit 20% des 750 milliards promis par Ursula von der Leyen ! La péninsule devrait donc être le principal bénéficiaire après avoir fait pression sur l’Europe en appelant à la solidarité et malgré la montée de l’euroscepticisme.

On apprenait ce matin que l’inflation annuelle en zone euro ralentissait de nouveau pour le mois de mai, à 0.1%. C’est notamment la forte chute du prix de l’énergie qui explique cette tendance (-12%). Rappelons que l’inflation annuelle était encore à 0.7% en mars, au début des mesures de confinement européennes. L’objectif de la Banque Centrale Européenne étant de 2%, on peut s’attendre à une politique monétaire non-conventionnelle pendant encore un long moment.

GBP

La position du gouvernement britannique dans les négociations commerciales avec l’Union Européenne est très claire. Hier David Frost, le négociateur en chef du Royaume-Uni, réaffirmait qu’ils rejèteraient toute demande de report de la date butoir. Un accord doit donc absolument être trouvé avant la fin d’année, alors que les échanges sont toujours au point mort. En attendant, la réalité rattrape la fiction et les investisseurs craignent un “no-deal”: la livre sterling perd de la valeur sur les marchés face à l’euro.

Boris Johnson s’exprimait lui aussi hier sur la suite du déconfinement. À partir de la semaine prochaine, les écoles devraient commencer à rouvrir et davantage de contacts sociaux seront autorisés. Une annonce qui intervient alors que Michael Saunders de la Bank of England faisait une annonce alarmante: l’économie britannique pourrait ne pas se relever de cette crise avant deux à trois ans. Ce sont les anticipations les plus pessimistes communiquées par un banquier central outre-Manche jusqu’à présent.

USD

Bonne nouvelle pour le marché de l’emploi aux États-Unis. Alors que l’on apprenait que 2.12 millions nouveaux demandeurs d’emploi venaient s’inscrire au registre du chômage, le nombre total des bénéficiaires des allocations a tout de même baissé, passant de 25 à 21 millions de personnes. Ce signal positif est évidemment lié à la reprise de l’économie. En parallèle, on apprenait que le PIB du premier trimestre s’établissait à -5%.

Le dollar paie le contre-coup de la Guerre Froide avec la Chine. Hier Mike Pompeo, le Secrétaire d’État, avançait devant le Congrès qu’Hong Kong ne méritait plus ses privilèges commerciaux avec les États-Unis. Ne jouissant plus de l’autonomie vis-à-vis de Pékin, la région administrative pourrait payer très cher la future loi sur la sécurité nationale. Une annonce qui va très sûrement encore attiser les tensions entre le peuple hongkongais et le gouvernement, ainsi qu’entre la Chine et les États-Unis. Mais ce n’est pas tout, Trump a annoncé hier qu’il tiendra aujourd’hui une conférence de presse “sur la Chine”, sans pour autant donner davantage de détails sur son contenu. Les places boursières mondiales sont inquiètes et s’effondrent …

Nous attendrons aujourd’hui un discours de Powell, Président de la Fed.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

16h00: Discours de Powell (Fed) (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.