12/08/2020

Pire bilan pour l’emploi britannique depuis 2009


EUR

En France le Président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, s’est montré optimiste quant à la rentrée scolaire de septembre qui devrait pouvoir se dérouler normalement malgré le contexte sanitaire. Toutefois, il redoute des difficultés dans vingt métropoles françaises, notamment dans les plus grandes agglomérations comme Paris, Marseille ou encore Lyon.

De son côté l’Italie redoute d’être recontaminée par ses voisins. La péninsule a en effet enregistré une nette progression en termes de cas recensés de COVID-19 et avait notamment enregistré son bilan le plus bas en termes de décès depuis le 21 février, ce dimanche 9 août. La crainte est en effet que de nouveaux foyers se créent à partir de cas importés de pays frontaliers. Le pays a dès lors imposé des barrières sanitaires avec certains pays, fermant ses frontières aux voyageurs en provenance du Kosovo, de Serbie, de Bosnie ou encore de Moldavie. Ceux venant de Bulgarie et de Roumanie doivent observer une quarantaine et un suivi médical.

GBP

Au Royaume-Uni, où le dispositif du chômage partiel sera retiré d’ici quelques mois, une entreprise sur trois compte supprimer des emplois d’ici fin septembre, selon une étude de Chartered Institute of Personnel and Development et du groupe de travail temporaire Adecco. Ce dispositif de chômage partiel, en place depuis mars pour limiter la faillite sociale, est aujourd’hui un peu moins généreux. En effet, les entreprises britanniques sont mises à contribution depuis le 1er août pour une partie du coût. Jusqu’à présent le gouvernement prenait à sa charge 80% du salaire. Le ministre des Finances Rishi Sunak a semblé écarter la semaine dernière une reconduction du dispositif s’avérant très coûteux pour les finances publiques… L’opposition travailliste appelle, elle, à ne pas abandonner les secteurs les plus fragiles comme celui de la restauration.

Comme un écho paraissaient ce matin les chiffres de l’emploi britannique, qui montraient que la pandémie était responsable du pire bilan enregistré depuis 2009, avec 220 000 destructions d’emploi au deuxième trimestre.

Sera publiée dans l’après-midi l’estimation du PIB britannique par la National Institute of Economic and Social Research.

USD

Les États-Unis, pays le plus durement touché par la crise sanitaire, sont en 17 jours passés de quatre à cinq millions de cas de Covid-19 et le virus n’a jamais autant circulé sur le territoire dans les zones urbaines comme rurales. Le Docteur Anthony Fauci, l’expert en maladies infectieuses de la Maison Blanche, a en effet affirmé que « le déconfinement, géré État par État et sous pression de Donald Trump, s’est fait en brûlant les étapes, sans attendre que la courbe épidémique soit revenue à un niveau faible et gérable ». En effet, la priorité ultime du Président américain a consisté plutôt à accélérer la découverte de traitements et d’un vaccin, plutôt que de se concentrer sur la gestion de la crise en elle-même.

Nous attendrons cet après-midi la publication des prix à la production, de l’indice Redbook ainsi qu’un discours de Mary Daly (Présidente de la Fed de San Francisco) en fin de journée.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Prix à la production (juillet) (USD)
14h55 : Indice Redbook des ventes au détail (USD)
15h00 : Estimation NIESR du PIB (GBP)
18h00 : Discours de Daly (Fed) (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.