17/06/2020

L’Europe met les bouchées doubles dans la recherche pour un vaccin !


EUR

Muriel Pénicaud donnait ce matin davantage de précisions concernant les chiffres du chômage partiel durant la crise. Elle nous apprenait notamment qu’à fin mai, 7.8 millions de français étaient bénéficiaires du dispositif et que celui-ci aurait coûté 17 milliards d’euros à l’État en trois mois. Si elle constate une décrue manifeste entre avril et mai avec “moitié moins d’heures”, la situation reste “dangereuse pour l’emploi si on ne reprend pas plus massivement”.

L’Europe continentale avance aussi sur le développement d’un vaccin contre le COVID-19. On apprenait ainsi hier que l’entreprise biopharmaceutique allemande CureVac recevait l’aval du gouvernement pour lancer la phase d’essais cliniques pour un vaccin expérimental. Une annonce qui intervient un jour après une annonce du gouvernement, qui déclarait intégrer le capital de l’entreprise en achetant 23% des parts pour 300 millions d’euros. En France, Emmanuel Macron était lui hier en visite chez Sanofi. Il y a annoncé un accord avec le géant pharmaceutique et le déblocage de 200 millions “pour financer des infrastructures de production comme de la recherche et développement”. À ce jour, l’OMS recense onze vaccins expérimentaux qui font l’objet d’essais cliniques sur des humains.

Nous attendrons cet après-midi un discours du Vice-Président de la BCE, Luis de Guindos.

GBP

Hier, le Ministre du Commerce australien Simon Birmingham dévoilait que “l’Australie et le Royaume-Uni vont officiellement ouvrir des négociations sur un accord de libre échange”. Une annonce qui s’inscrit dans la lignée de la stratégie commerciale récente du Royaume-Uni, qui vise à consolider des accords commerciaux avec de nombreux pays, afin d’atténuer sa dépendance vis-à-vis du bloc européen. Pour rappel, l’Australie négocie également un accord commercial avec l’UE. Simon Birmingham déclarait ainsi que “l’UE représente un marché plus grand, mais cela ne rend pas le marché britannique moins important”.

Nous apprenions ce matin que l’inflation britannique continuait de chuter pour atteindre son plus bas niveau en quatre ans. Elle s’affiche ainsi à 0.5% au mois de mai, contre 0.8% en avril et 1.5% en mars. Alors que la stabilité des prix est la priorité de la Bank of England, on s’attend donc d’autant plus à une action de l’institution.

USD

Les chiffres positifs des ventes au détail soufflait un vent d’espoir sur les marchés hier. Avec un rebond sans précédent de 17.7% en mai, les données ont fortement surpassé les estimations qui étaient fixées à 5.5% et confirment un redémarrage de l’économie.

Malgré tout, la crainte d’une seconde vague est toujours présente, et s’intensifie même. Plus de 1200 vols au départ et à l’arrivée des aéroports de Pékin ont été supprimés aujourd’hui pour endiguer le rebond soudain des contaminations. Une nouvelle campagne de dépistage massive a été lancée ainsi que la fermeture de toutes les écoles et universités. Plusieurs villes chinoises imposent également une quarantaine aux voyageurs en provenance de la capitale. La situation sera attentivement surveillée par les investisseurs. Un évènement qui coincide parfaitement avec le discours de Jerome Powell hier, où il déclarait que la vraie reprise dépendra de la maîtrise du COVID-19.

Nous attendrons aujourd’hui le rapport mensuel de l’OPEP ainsi que la suite du discours de Powell.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h00 : Discours de Luis de Guindos (BCE) (EUR)
13h00 : Rapport mensuel de l’OPEP (USD)
14h30 : Permis de construire (Mai) (USD)
18h00 : Discours de Powell (Fed) (USD)
22h00 : Discours de Tester (Fed) (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.