03/07/2020

Les excellents chiffres américains redonnent de la couleur au dollar !


EUR

Hier Pedro Sanchez, le chef du gouvernement socialiste espagnol, annonçait qu’une réforme fiscale serait “inévitable” pour affronter la crise économique du Coronavirus et réduire le déficit publique. Sa vision: la “justice fiscale, c’est-à-dire l’augmentation des impôts aux grandes corporations et non aux petites et moyennes entreprises” … tout en n’excluant pas une hausse de l’impôt sur les revenus pour les tranches de salaires les plus hautes.

Nous suivrons aujourd’hui le remaniement ministériel en France.

GBP

Le débat quant à la quarantaine imposée aux arrivants au Royaume-Uni depuis le 8 juin continue. Hier c’est Theresa Villiers, la Député Conservatrice et ancienne Ministre des Transports, qui déclarait qu’elle n’était pas pertinente au regard des dommages causés à l’industrie du voyage. Jusqu’à présent, les forces de police britanniques n’ont infligé aucune amende à de potentiels contrevenants et les forces de contrôle aux frontières seulement deux. On comprend alors pourquoi les interrogations persistent quant à la réelle utilité de cette mesure, qui mine totalement un pan de l’économie britannique… Rappelons que les rumeurs veulent que dans les prochains jours le Pays exempte de quarantaine certains voyageurs en provenance d’une liste définie de destinations.

Mais c’est encore une fois les négociations commerciales avec l’Union Européenne qui étaient hier sous les projecteurs … et malheureusement pas pour les bonnes raisons ! On apprenait que ce nouveau cycle de négociation, censé se terminer ce vendredi soir, avait pris fin un jour en avance. Michel Barnier, le négociateur en chef de l’UE, et David Frost, son homologue britannique, se sont ainsi quittés sur ce qu’ils qualifient chacun de “sérieux désaccords”. Barnier ajoutait que son camp avait reconnu et accepté les limites fixées par Boris Johnson il y a deux semaines de ne pas interférer avec la justice du Pays et trouvé un accord au sujet des eaux britanniques. Mais selon lui, la réciprocité n’a pas été respecté puisque le Royaume-Uni ne voudrait pas comprendre les prérequis de Bruxelles pour une situation “win-win”. David Frost déclarait en clôture sur une note plus positive que “les négociations ont été complètes et utiles” et qu’il souhaitait un “accord de principe sur les piliers fondamentaux de l’accord d’ici fin juillet”. Celles-ci reprendront pour un nouveau cycle la semaine prochaine, à Londres cette fois-ci.

USD

Nouvelle euphorie économique aux États-Unis hier: les données du marché de l’emploi viennent effacer le bilan épidémique peu rassurant et dynamisent les marchés. Les créations d’emploi dans le secteur non agricole, un des indicateurs les plus suivis par la Fed, sont sorties bien meilleures que ce que le consensus anticipait. En effet, alors qu’elles étaient attendues à 3 millions, c’est 4.8 millions de créations d’emplois qui ont été constatées en juin ! Pour se rendre compte de l’ampleur de ce chiffre, hors COVID-19 une lecture à 200 000 est considérée comme satisfaisante par la Fed. Le taux de chômage est quant à lui tombé à 11.1% alors que les économistes s’attendaient à un chiffre de 12.4%. «L’annonce d’aujourd’hui prouve que notre économie revient extrêmement forte» déclarait Donald Trump lors d’une conférence de presse qui se tenait dans la foulée de la publication des chiffres.

Si cela a légèrement redonné des couleurs au billet vert, il est à noter que l’enquête gouvernementale date du milieu du mois et ne tient donc pas compte de l’impact de la recrudescence de cas constatée depuis quelques semaines.

Aujourd’hui est un jour férié aux États-Unis, en l’honneur de la fête nationale qui se tiendra demain.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

Toute la journée : Journée de l’Indépendance (USD)
Toute la journée : Remaniement ministériel (France) (EUR)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.