15/07/2020

Le Royaume-Uni et les États-Unis unis contre la Chine


EUR

Alors qu’Emmanuel Macron avait mis fin depuis le début de son mandat à la traditionnelle interview du 14 juillet, il avait hier décidé de relancer exceptionnellement l’exercice. Dans un contexte social, économique et sanitaire très particulier, il a effectué plusieurs annonces qui viennent s’ajouter à la bonne dynamique actuelle de l’euro.

Concernant le Coronavirus, il a d’abord réaffirmé les “incertitudes” actuelles et les “signes que ça repart un peu”. Un discours qui contraste avec les déclarations récentes du Ministre de la Santé Olivier Véran et, alors que la situation semble plutôt sous contrôle en France, on imagine que ce message vise avant tout à responsabiliser les français. Pas de quoi inquiéter les investisseurs ! En réponse, il dévoilait tout de même que le port du masque serait désormais obligatoire à partir du 1er août dans les lieux publics clos. Il a également expliqué vouloir permettre à toute personne, “même sans symptôme et prescription médicale”, de pouvoir aller se faire tester en affirmant que le pays avait “largement la capacité de le faire”. Très positif, à l’approche d’une éventuelle deuxième vague.

Du côté économique, il a annoncé que le gouvernement allait instaurer un dispositif d’exonération de charges pour les jeunes ainsi que la mise en place de 300 000 “contrats d’insertion”. Enfin, le Président rassurait les français, et les marchés par la même occasion, en déclarant “qu’on ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts”.

Les astres semblent alignés en France, et plus généralement en Europe. Les investisseurs attendront donc désormais avec impatience l’issue du sommet européen des 17 et 18 juillet, pendant lequel les Pays discuteront le plan de relance de 750 milliards d’euros de la Commission Européenne.

GBP

Hier, le Ministre en charge du Digital au Royaume-Uni déclarait que Huawei serait finalement banni de son futur réseau 5G, prétextant un risque pour la sécurité du Pays. Un durcissement de position qui sera bien accueilli de l’autre côté de l’Atlantique et qui marque un nouveau pas dans l’amélioration des relations entre le Royaume-Uni et les États-Unis. Ainsi, hier le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo soulignait “une avancée dans la sécurité Transatlantique, pour protéger la vie privé des citoyens et la sécurité nationale”.

De son côté le Global Times, quotidien chinois publié en anglais et détenu par l’État, déclarait dans son édition du jour “qu’il sera nécessaire pour la Chine de rétorquer, avec des mesures qui doivent être publiques et douloureuses pour le Royaume-Uni”.

Ce matin paraissait les chiffres de l’inflation pour le moins de juin, à 0.6%, en légère hausse par rapport au mois précédent (qui marquait rappelons-le un plus bas depuis quatre ans à 0.5%).

USD

Nous constatons désormais depuis plusieurs semaines que les investisseurs prêtent davantage d’attention aux excellentes nouvelles relatives au développement de vaccins contre le Coronavirus et à la reprise économique liée aux déconfinements, qu’à la résurgence de la pandémie.

Hier soir c’est la biotech Moderna, basée dans le Massachusetts, qui enthousiasmait les marchés. Alors que le cours de son action a quadruplé depuis le début d’année en raison de son implication dans la recherche contre le Coronavirus, les derniers résultats publiés semblent prometteurs. En effet, c’est dans le New England Journal of Medicine que Moderna explique que son candidat vaccin contre le COVID-19 aurait produit une réponse immunitaire robuste. Aucun effet indésirable grave n’aurait été signalé et les participants à l’étude seront suivis pendant un an afin de déterminer si les réponses immunitaires sont durables. L’étude passera en phase 3 d’ici la fin du mois de juillet, afin de “démontrer la capacité du vaccin à réduire de manière significative le risque de maladie COVID-19, pour être en mesure de fournir 500 millions à 1 milliard de doses par an d’ici 2021” déclarait Moderna.

Moins positif pour la dynamique d’appétit pour le risque qui s’installe sur les marchés actuellement : Donald Trump déclarait hier soir qu’il avait signé une loi visant à imposer des sanctions à l’encontre de la Chine en réponse à son ingérence dans les affaires hongkongaises. Le Président indiquait également que “Hong Kong sera désormais traité de la même manière que la Chine continentale”. Une ascension des tensions sino-américaines qui pourrait séduire l’électorat américain puisque l’actuel Président des États-Unis avait récemment été jugé trop tendre à l’encontre de l’Empire du Milieu par l’opposition. Le Ministre chinois des Affaires Étrangères déclarait ce matin que le Pays “fournira la réponse nécessaire et imposera des sanctions” à l’encontre des États-Unis.

Nous attendrons dans la soirée un discours de Harker, membre de la Fed, ainsi que la publication du traditionnel “Beige Book”, qui mesure les conditions économiques actuelles dans chacun des douze districts fédéraux des États-Unis.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h15 : Production industrielle (juin) (USD)
16h00 : Décision de politique monétaire de la Bank of Canada (CAD)
17h15 : Conférence de Presse de la Bank of Canada (CAD)
18h00 : Discours de Harker (Fed) (USD)
20h00 : Beige Book de la Fed (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.