27/10/2020

Le risque de réinfection au Covid-19 inquiète !


EUR

Une nouvelle fois le Président de la République française Emmanuel Macron réunit ce matin un Conseil de défense sanitaire. S’en suivra un autre, dès demain. Différents scénarii sont à l’étude pour combattre le virus. D’après le professeur Delfraissy sont évoqués principalement des « couvre-feux plus massifs », que ce soit « dans ses horaires » ou « dans son étendue au niveau du territoire », voire « directement un confinement » qui serait toutefois « moins dur que celui du mois de mars ». En parallèle le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire a promis hier un dispositif fiscal visant à encourager les bailleurs à baisser les loyers commerciaux. Une mesure qui devrait aider en partie les professionnels de l’hôtellerie ou encore de la restauration, durement touchés par la crise.

GBP

Plus de 50 décideurs politiques ont demandé au Premier Ministre Boris Johnson dans une lettre une feuille de route détaillée sur ses plans pour aider le Nord de l’Angleterre à sortir de cette spirale infernale de mesures sanitaires. En effet des villes majeures comme Manchester ou encore Liverpool sont durement touchées par la pandémie, et subissent donc en contrepartie de drastiques restrictions. Alors que Boris Johnson avait été élu avec une large majorité dans cette région de l’Angleterre l’année dernière, il semblerait que sa cote de popularité y soit en chute libre.

Certaines rumeurs laissent suggérer que le Premier Ministre attendrait le résultat des élections américaines avant de mettre en oeuvre son prochain mouvement dans les négociations commerciales avec l’Union Européenne. En effet, si Joe Biden venait à être élu, cela pourrait être de mauvaise augure pour le Royaume-Uni. Le candidat démocrate ne semblait pas très enclin à boucler un accord commercial avec le Royaume-Uni au regard de l’imbroglio récent concernant l’accord négocié avec le bloc européen lors du Brexit. Boris Johnson réagissait à ce sujet hier et déclarait que c’était « deux sujets totalement séparés ».

Une étude de l’Imperial College London menée auprès de 365 000 individus entre juin et septembre montre qu’à la fin du confinement en juin 6% des personnes étudiées disposaient d’anticorps, contre 4.4% uniquement au début de la seconde vague en septembre. Ces résultats inquiètent, puisqu’ils viennent plomber les espoirs d’immunité collective pour combattre la pandémie et confirment que les individus peuvent régulièrement être réinfectés. « Quand on pense que 95% des personnes sont encore susceptibles d’être contaminées, on est très loin » de ce qui pourrait ressembler à de l’immunité collective et « ce n’est donc pas une stratégie envisageable pour contrôler l’infection », peut-on lire dans cette étude. Néanmoins, prudence est de mise face aux résultats de celle-ci puisqu’elle doit encore faire l’objet d’un examen par les pairs et qu’elle n’a mesuré que les anticorps, sans tenir compte des cellules T (une autre branche du système immunitaire … mais pour lesquelles il n’existe à ce jour aucun test pour les détecter).

USD

Plus de 60 millions d’américains ont déjà voté pour les présidentielles, avec 7 jours restants. Une première historique qui pourrait mener à un record de participation depuis un siècle et qui démontre, si c’était encore nécessaire de le faire, l’envie des américains de faire avancer la lutte contre le COVID-19. Il semblerait que pour le moment les démocrates fassent la cours en tête en raison de leur apologie du vote à distance. Joe Biden serait ainsi bénéficiaire de 2 votes sur 3.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h30 : Commandes de biens durables (USD)
13h45 : Discours de Enria (BCE) (EUR)
13h55 : Indice Redbook (USD)
14h00 : Indice des prix immobiliers (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.