25/05/2020

La BCE prête à déployer son arsenal contre la crise !


EUR

Le compte-rendu de la dernière réunion de la BCE, publié vendredi, fut instructif. C’est notamment la reprise économique qui a fait l’objet d’une analyse dans le rapport. “Si les consommateurs ne regagnent pas confiance rapidement après la fin du confinement, le risque existe que la demande reste plombée”. Un constat qui incite la Banque Centrale à se tenir “prête” à renforcer son arsenal contre la crise traversée, alors que l’institution s’attend à un repli de 5 à 12% du PIB de la zone euro pour 2020. Christine Lagarde rappelle d’ailleurs que l’amplitude des prévisions reflète la “grande incertitude” autour des dégâts réels de la pandémie sur l’économie.

Il y a très exactement une semaine, Emmanuel Macron et Angela Merkel s’unissait pour proposer une réponse européenne à la crise. Les figures de proue de l’Union Européenne, en proposant de créer un fonds de subventions, rassuraient les marchés et venaient renforcer la devise et les bourses du Vieux Continent. Mais l’euphorie initiale a vite laissé place au doute. Alors qu’une telle action nécessite l’aval des 27, l’Autriche, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède ont déclaré ce week-end être opposés à cette proposition … comme l’on s’y attendait ! C’est notamment le principe de subventions qui gêne ces pays, qui seraient plus enclins à opter pour un système de prêts. Un fonctionnement hypothétique qui ne ferait que repousser les problèmes économiques des pays les plus gravement touchés et qui ferait ressurgir le spectre de la rigueur économique d’après-crise pour des pays comme l’Italie, la Grèce ou encore l’Espagne. La solidarité européenne est plus que jamais mise à l’épreuve et nous suivrons avec attention les déclarations à venir dans les prochains jours.

Ce matin, le PIB allemand pour le premier trimestre de 2020 était sous le radar des investisseurs. Avec une récession de 2.2%, c’est la plus forte contraction depuis 2009 … et ce malgré deux mois et demi de pleine activité puisque la mise à l’arrêt de l’économie n’a été décrétée qu’à la mi-mars.

GBP

Nouveau scandale au Royaume-Uni, où l’image de l’exécutif continue d’être salie par le comportement de ses membres. On apprenait vendredi dans une enquête conjointe du Daily Mirror et du Guardian, que Dominic Cummings, conseiller de Boris Johnson, était accusé de ne pas avoir respecté les règles du confinement. Il se serait ainsi rendu fin mars à 420 kilomètres de son domicile londonien, à Durham chez ses parents, alors que lui et son épouse étaient infectés par le Coronavirus. Alors que la tempête médiatique faisait rage ce week-end à son égard, Boris Johnson a malgré tout déclaré dimanche soir refuser catégoriquement de le virer du gouvernement. Un message qui ne manquera pas de contrarier les britanniques, eux toujours confinés.

Aujourd’hui est un jour férié au Royaume-Uni, ce qui devrait orienter l’attention des investisseurs vers d’autres marchés.

USD

Alors que l’Amérique du Sud est le nouvel épicentre de l’épidémie, Donal Trump interdisait ce dimanche l’entrée des voyageurs en provenance du Brésil, devenu le deuxième pays le plus touché par la pandémie, avec 350 000 cas confirmés. Triste conclusion, alors que Jair Bolsonaro faisait partie des sceptiques, comparant longtemps le COVID-19 à une “petite grippe” et soutenant que les mesures de confinement nuisaient inutilement à l’économie.

Le Président américain est d’ailleurs au coeur d’une nouvelle polémique nationale. Alors que le pays approche de la barre fatidique des 100 000 décès, il a été aperçu en train de jouer au golf. Situation cocasse puisqu’il avait critiqué Barack Obama sur Twitter … parce qu’il avait joué au golf durant l’épisode d’ébola !

Ce lundi est également férié outre-Atlantique, avec le célèbre “Memorial Day”. Les places boursières seront ainsi rouvertes mardi.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h00 : Adjudication de Bons du Trésor français


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.