06/07/2020

Joe Biden aurait désormais 12 points d’avance dans les sondages


EUR

Le Directeur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, indiquait dimanche que l’économie française semblait rebondir au moins aussi vite, et peut-être même plus vite, que ce qui était anticipé il y a un mois. La Banque de France estimait en effet le mois dernier que le Pays tournerait 12% en dessous de ses capacités habituelles d’ici la fin juin, contre 17% fin mai et 32% fin mars. L’institution publiera de nouvelles estimations ce mardi.

Nous découvrions ce matin que les commandes à l’industrie allemandes rebondissaient de 10.4% au mois de mai. Les ventes au détail en zone euro pour le mois de mai étaient elles en progression de 17.8%.

GBP

C’est officiel ! L’Angleterre a enfin modifié la quarantaine, très critiquée, qui était imposée à tous les voyageurs entrant sur le territoire national. À compter du 10 juillet, une liste d’environ 50 pays où la situation liée au Coronavirus présente “un risque réduit” seront ainsi exemptés. La France, qui est concernée par cette décharge, appliquera dès lors le principe de réciprocité. À noter: la Ministre des Transports Grant Shapps confirmait que les États-Unis figureront toujours parmi les pays concernés par ladite quarantaine. Reste à savoir si l’Écosse, l’Irlande du Nord et le Pays de Galle suivront cette décision.

On apprenait hier que le Trésor britannique se penchait sur un plan de relance radical : offrir des bons d’achat de £500 par adulte et £250 par enfant, à dépenser dans les secteurs de l’économie les plus touchés par la crise du COVID-19 (restauration, culture, sport, tourisme…). Rappelons que des systèmes similaires sont déjà en place en Chine, à Taiwan ou encore à Malte, et permettent de réinjecter directement ces fonds dans l’économie réelle.

Enfin, au Royaume-Uni également la reprise semble plus forte que prévu. C’est en tout cas ce que montraient les chiffres du secteur de la construction pour le mois de juin, publiés ce matin largement au-delà des anticipations du consensus. De quoi rassurer les investisseurs après le chaos politique de ces dernières semaines.

USD

Selon le comptage de l’Université Johns Hopkins, c’est encore près de 56 000 cas qui ont été recensés ce dimanche aux États-Unis. Depuis début juillet, c’est pas moins de 15 États qui ont enregistré des records de contamination. En Inde aussi, le virus continue sa propagation avec près de 25 000 cas comptabilisés ces dernières 24 heures. Le Pays devient d’ailleurs dans le même temps le troisième pays le plus touché, devançant la Russie.

Mais la vague épidémique ne freine pas l’euphorie financière qui se répand sur les marchés. En effet, la confirmation de la reprise de la croissance de l’activité du secteur privé en Chine dynamise les bourses locales … et dans la foulées les bourses mondiales ! C’est suite à la parution vendredi de l’indice PMI de l’institut Caixin, au plus haut depuis 10 ans, que le CSI 300 (qui regroupe les principales capitalisations de Shanghai et Shenzhen) s’envolait de 6% cette nuit.

Du côté des élections américaines, un nouveau sondage donne Joe Biden gagnant (53% contre 41% pour son adversaire). Selon l’Université de Monmouth, dans le New Jersey, le candidat démocrate aurait donc 12 points d’avance sur l’actuel Président. Ce même sondage donnait Biden gagnant en mars à 48%, contre 45% pour le candidat républicain, et illustre l’effritement de la cote de popularité de Donald Trump ces derniers mois.

Nous attendrons cet après-midi la parution des indices PMI pour le secteur des services du mois de juin.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h45 : PMI des services (juin) (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.