08/06/2020

Fusion de deux géants pharmaceutiques contre le Covid19 ?


EUR

Les bourses européennes commencent la semaine par une prise de bénéfices qui fait suite à l’euphorie de ces derniers jours. Ces dernières revenaient en effet à un plus haut niveau depuis trois mois, notamment grâce aux annonces de la Banque Centrale Européenne. La célérité observée dans la hausse fait écho à la brutalité de la baisse suite à la paralysie causée par la pandémie. C’est d’ailleurs la hausse la plus rapide depuis 2011.

Nous attendrons cet après-midi le discours de Christine Lagarde, Présidente de la BCE, qui s’exprimera devant le Parlement Européen.

GBP

C’est encore et toujours les négociations commerciales qui prennent le devant de l’actualité au Royaume-Uni. Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union, indiquait qu’aucun progrès significatif n’avait été enregistré lors de ce quatrième cycle de discussions. On le sait, l’un des principaux points de friction est toujours la pêche. L’Union Européenne voudrait avoir accès aux eaux britanniques et “ce sujet majeur n’est pas à considérer comme une variable d’ajustement” rappelait Jean-Yves Le Drian (Ministre des Affaires Étrangères français). En parallèle, Londres tient absolument à protéger ses pêcheurs en fermant cet accès à la concurrence européenne. Les lobbies font pression sur chaque camp et difficile d’attendre quelconque progression tant qu’aucun compromis ne sera mis sur la table.

Autre thème polémique de ces dernières semaines: la quarantaine imposée aux voyageurs par le Royaume-Uni, qui entre en vigueur ce lundi. Pour lutter contre la pandémie, Boris Johnson a décidé d’imposer une quarantaine de 14 jours à tout voyageur arrivant dans le pays. Cette décision a été hautement contestée car elle semble difficile à faire appliquer dans les faits, donc d’utilité mineure, mais également car elle risque de causer des dommages irréversibles au secteur du tourisme britannique. British Airways, Ryanair et EasyJet ont notamment critiqué cette mesure dans une lettre commune et menacent de saisir la justice.

Bloomberg nous rapportait hier que les laboratoires pharmaceutiques AstraZeneca et Gilead s’étaient récemment rapprochés en vue d’une éventuelle fusion. Une annonce cruciale à l’heure où la recherche pour un vaccin contre le Coronavirus est un sujet économique majeur d’intérêt mondial. Même si cette annonce reste pour le moment au stade de rumeur, on imagine que l’effort collectif dans la recherche pourrait prendre cette forme de super-alliances. Pour rappel, AstraZeneca collabore avec l’Université d’Oxford pour la mise au point d’un vaccin et Gilead, avec son antiviral Remdesivir, dispose du premier traitement à avoir amélioré la condition de patients atteints du COVID-19 dans le cadre d’essais cliniques.

USD

Excellente nouvelle aux États-Unis ! C’est pas moins de 2.5 millions d’emplois non-agricoles qui ont été créés en mai, nous apprenait un “NFP” historique. Le taux de chômage officiel passait lui de 14.7% à 13.3%.

Nous apprenions également ce week-end que l’OPEC+ s’était accordée pour étendre les coupes dans la production de pétrole jusqu’à fin juillet. Une annonce qui aidera le pétrole à poursuivre son rééquilibrage tarifaire.

Enfin, nous apprenions hier de sources gouvernementales chinoises que les importations en Chine avaient chuté au mois de mai à leur plus bas niveau depuis 2016.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h45 : Discours de Christine Lagarde (BCE) (EUR)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.