28/04/2021

Étude britannique : les vaccins empêchent bien la transmission du virus !


EUR

Le Parlement Européen annonçait ce matin avoir hier massivement voté en faveur de l’accord post-Brexit, qui avait été conclu avec le Royaume-Uni à la fin du mois de décembre après 4 années d’âpres négociations. Les députés en faveur ont ainsi été au nombre de 660, contre 5 votes contre seulement et 32 absentions. C’était la dernière étape avant la ratification finale de l’accord. Le négociateur en chef de l’Union Européenne dans ce dossier, Michel Barnier, annonçait devant les députés que « c’est un divorce : le Brexit est un avertissement, un échec de l’Union Européenne et nous devons en tirer des leçons ». Dans un communiqué, Boris Johnson a lui déclaré qu’il était « désormais l’heure de regarder vers le futur et construire un Royaume-Uni plus mondialisé ».

Plus tôt dans la journée de mardi le Secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune déclarait lui que l’Union Européenne serait « aussi brutale que nécessaire » face au Royaume-Uni pour que le pays respecte ses engagements dans l’accord signé, en n’hésitant pas à « prendre des mesures de rétorsion dans d’autres secteurs si nécessaire ». Les pêcheurs français dénoncent notamment les retards importants pris dans la mise en place des différents arrangements compris dans l’accord pour la pêche, en particulier concernant l’attribution de licences d’accès à la zone des 6-12 miles marins au large des côtes britanniques. Beaune a notamment évoqué que « le Royaume-Uni attend un certain nombre d’autorisations sur les services financiers » mais qu’aucune ne sera donné tant que le bloc n’aura pas « les garanties sur d’autres sujets ».

Le Ministre de la Santé français Olivier Véran avertissait hier que le variant sud-africain du COVID-19 se diffusait de plus en plus en Île-de-France. Si auparavant il représentait « 6% des diagnostics dans la petite couronne parisienne, désormais il en représente 10% » expliquait-il. Plus rassurant, il ajoutait qu’ « aucun cas » de la mutation indienne n’avait été repéré pour le moment.

Hier se déroulait la première audition dans l’affaire qui oppose l’Union Européenne au laboratoire AstraZeneca. Rappelons que le bloc accuse la société anglo-suédoise d’avoir failli à ses engagements quant aux quantités de doses à livrer. La cour bruxelloise a décidé de tenir deux auditions supplémentaires dans cette affaire, et la prochaine se tiendra le 26 mai.

GBP

Le Royaume-Uni enregistrait hier 2 685 nouvelles contaminations au virus et 17 décès. Sur 7 jours, les contaminations sont en baisse de 5.8% (16 325) et les décès de 20.7% (146). D’après une étude de Public Health England, les vaccins contre le COVID-19 déployés en Angleterre auraient permis de réduire la transmission du coronavirus de moitié au sein des ménages, en plus de la protection qu’octroient ces produits contre les infections symptomatiques. En lumière de ces résultats, le Ministre de la Santé Matt Hancock déclarait que « l’on savait déjà que les vaccins pouvaient sauver des vies, mais c’est l’étude basée sur des données du monde réel la plus complète jamais réalisée qui montre qu’ils permettent aussi de réduire les transmissions de ce virus mortel ».

USD

Ce mercredi, le nombre de décès liés au COVID-19 en Inde depuis le début de la pandémie franchissait le cap des 200 000. Sur les dernières 24 heures, pas moins de 360 960 personnes ont été testées positives au virus dans le pays, un nouveau record. Avec 3 293 décès sur 24 heures, le pays enregistrait là aussi un record funeste.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

16h00 : Discours de Christine Lagarde (BCE) (EUR)
20h00 : Communiqué du FOMC sur les taux d’intérêt (USD)
20h30 : Conférence de presse du FOMC (USD)


Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.