11/09/2020

La Banque Centrale Européenne explique que l’euro fort pèse sur l’inflation !


EUR

La journée d’hier fut rythmée par la Banque Centrale Européenne et les opérateurs sont restés pendus au discours de sa Présidente Christine Lagarde. Alors que nous attendions des déclarations fortes, elle n’a pas déçu en annonçant « qu’il n’y a pas besoin de sur-réagir à la hausse de l’euro », propulsant ainsi la monnaie unique à la hausse ! Mais cet effet n’était que de courte durée et a suivi une forte correction puisqu’elle tempérait ses propos en expliquant que la BCE surveille le taux de change et son impact sur l’inflation. Lagarde estime par ailleurs que « la vigueur de la reprise reste entourée d’incertitudes » bien que la reprise semble « globalement conforme aux attentes ». L’institution mettait aussi à jour ses prévisions de croissance avec notamment une révision haussière pour 2020. Elle table désormais sur une contraction du PIB de 8%, contre 8.7% précédemment.

Ce matin, le Gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau en rajoutait une couche en déclarant que l’évolution des taux de change impactait directement le pilotage de la politique monétaire puisque ces derniers « importent pour l’inflation ». « Nous gardons toutes les options ouvertes et nous serons prêts à en faire plus si nécessaire » déclarait-il.

Philip Lane, également membre du directoire de la BCE, venait lui aussi expliquer que l’institution ne peut se permettre de faire preuve de complaisance avec une inflation qui pourrait rester basse dans les années à venir, encore mis davantage sous pression par l’euro fort. « La récente appréciation de l’euro amortit les perspectives d’inflation » explique-t-il ainsi. « L’inflation demeure largement en-dessous de la cible » rappelait-il alors que l’objectif de la BCE est fixé à 2%.

Les chiffres allemands de ce matin viennent d’ailleurs confirmer la mollesse de l’inflation européenne, sapée par la crise, puisque la première économie de la zone euro affichait ce matin une déflation de 0.1% pour le mois d’août. Les déclarations et les chiffres laissent donc toujours envisager une possible action future de la reine des banques en Europe …

Nous surveillerons aujourd’hui d’éventuelles déclarations qui pourraient venir en marge d’un sommet réunissant les ministres de Finances à Berlin, pour deux jours d’échanges informels.


GBP

L’Angleterre renforçait hier ses mesures de lutte contre le COVID-19 en imposant quatorze jours d’isolement à tous les voyageurs en provenance du Portugal. La mesure prendra effet à partir de samedi. Le pays suit ainsi l’exemple de ses voisins gallois et écossais.

Du côté des négociations commerciales, alors que les deux camps se réuniront de nouveau la semaine prochaine, l’Union Européenne a menacé le Royaume-Uni d’une action judiciaire s’il ne respectait pas les termes de l’accord de sortie initial. Rappelons que le projet de loi problématique sera formellement débattu lundi prochain au Parlement britannique.

Paraissait ce matin une volée de chiffres britanniques. Parmi eux, on apprenait que le PIB progressait de 6.6% durant le mois de juillet. Également, les productions industrielle et dans le secteur de la construction semblent repartir plus rapidement que prévu, avec des données largement supérieures aux attentes.


USD

Alors que Reuters nous apprenait hier que Microsoft aurait averti un cabinet de conseil politique travaillant pour la campagne de Joe Biden qu’il aurait été sujet à des attaques de hackers russes, la firme de Redmond précisait par la suite que les pirates en question, apparemment liés à la Russie, la Chine et l’Iran, essaieraient aussi d’espionner des personnes en relation avec Donald Trump.

Nous attendons cet après-midi les chiffres de l’inflation aux États-Unis pour le mois d’août.


L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

  • 14h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)
  • 14h30 : IPC (août) (USD)

Pourquoi choisir RationalFX?

Basée au cœur de Canary Wharf, le quartier financier de Londres, RationalFX a échangé plus de 10 milliards $ de devises à travers le monde. Profitez de nos taux de change concurrentiels, de notre expertise du marché, de notre série de produits Forex et de notre plateforme de paiement en ligne pour vos virements bancaires internationaux dans plus de 50 devises.

Peu importe la raison de vos paiements à l’étranger, nous sommes sûrs que nos spécialistes des devises vous feront gagner du temps et de l’argent, en vous offrant plus de tranquillité d’esprit. Appelez notre équipe dès maintenant au : +33 3 59 36 04 50.